L’objet du désir

 « L’objet du désir » est une exposition évolutive et interactive où les visiteurs peuvent s’exprimer et partager leur(s) point(s) de vue, s’ils le souhaitent, en proposant un ou plusieurs objets qui viendront, au fil du temps, enrichir la collection. L’événement est une occasion de découvrir ou mieux connaître les missions et actions conduites par la Maison de la prévention santé de la Ville de Montpellier mais également Le Planning Familial 34 et le Zinc, à l’origine de l’exposition.

Plus de 40 hommes et femmes de 19 à 79 ans se sont exprimés en proposant un objet qui symbolise la sexualité pour chacun d’eux. Chaque objet, qu’il soit exposé en volume ou photographié, est accompagné d’un commentaire explicatif et personnel. La manifestation invite donc le public à questionner le poids réel ou supposé des normes sociales sur la construction des identités sexuelles et sur le « libre choix» en matière de sexualité.

 

V.C. -24 ans- ♀
Une fourchette
Le chemin du goût, depuis l’assiette, mouvement de se faire nourrir, ou d’une gourmandise. Jusqu’à la bouchée, qui entre, piquante, doucement, fortement, comme le désirent les mains, les yeux, le ventre…

J.B. -23 ans- ♂
Un moule à gâteau
Ça donne envie, ça parle de plaisir, et de tous les mélanges possi-bles à faire soi-même. Comme pour le sexe, certains ont besoin de recettes, d’autres ont envie d’improviser. Parfois on a une grande envie de cuisiner pour quelqu’un, ou de goûter son gâteau!

E.B. -32 ans- ♀
Des poupées russes
Multiples et petites poupées, partenaires jalonnant ma vie, coéqui-pières d’une sexualité sans lendemain, débridée et assumée. Elles s’emboîtent les unes dans les autres jusqu’à habiter cette grande poupée d’aujourd’hui capable de toutes les contenir.

E.F. -38 ans- ♂
Un minitel/3615
Le minitel, les 36 15 de mes 15 ans. Dans la rue, des photos, des couleurs de Ula, Priscilia, Anastasia, ah… des vitraux de mon sacré!

 

Mots de l’artiste :

« Le projet «L’objet du désir» est un véritable coup de cœur ! Tout d’abord parce que les deux associations: Le Planning Familial et le Zinc de l’association AMT Arc en Ciel, sont des dispositifs indispensables. J’ai beaucoup d’estime et de respect pour ces équipes qui travaillent pour des valeurs d’écoute sans jugement, et qui travaillent sans relâche dans des missions de sensibilisation d’éducation populaire et d’aide aux plus démunis. Pour avoir eu l’occasion de travailler dans l’industrie du plaisir et du couple, je sais ô combien, sans que nous le voulions, sans que nous en ayons conscience, nous restons ancrés dans des schémas. Nous propageons des idées reçues. Je considère que la sexualité est une aire de jeux où justement prime le libre choix de chacun, dans le respect et l’entente de son ou ses partenaires. Cette série d’objets provenant de témoignages est, je trouve, une jolie façon de se questionner sur ces possibles…Alors … aux plaisirs ?! ».